affectation sécuritaire

Chaque porteur de fauteuil roulant, enfant ou adulte fait l’objet d’une recommandation médicale. Il existe plusieurs types de fauteuils roulants spécifiques et adaptés à chaque handicap, temporaire ou permanent. L’aspect sécuritaire est un facteur déterminant pour prévenir tout incident, car selon le type de handicap, un fauteuil manuel ou électrique est conseillé, en raison de l’aspect modulable de cet outil.

Les fauteuils roulants spécifiques à chaque type de public

Pour un handicapé, le maniement du fauteuil roulant est une étape préalable avant tout usage. Le fauteuil doit être à la fois confortable, aisé à conduire, être sécurisant à domicile et en public. Si le fauteuil roulant s’adresse à un enfant, il évoluera avec sa croissance. Sa durée de vie dépend de la solidité, de la garantie, de l’assurance souscrite. Il faut veiller à contrôler les éventuels bruits inhabituels, les accessoires et les pneus. Quand aux personnes âgées, en accord avec le médecin, il faut opter pour un fauteuil roulant considérant la force physique, le mode de vie et de confort du patient.

Cas du fauteuil roulant électrique

Le fauteuil roulant électrique, admis comme véhicule motorisé, est soumis à une assurance spéciale. Un médecin prescrit obligatoirement son utilisation à la personne handicapée, et il s’adresse aux handicaps lourds. Utilisable à l’intérieur comme à l’extérieur, il est à hauteur variable. Les commandes de conduite peuvent être manuelles, ou dirigé par un tiers, ou grâce à une partie du corps, tel le menton, la tête, ou le souffle. Comme tout véhicule motorisé, il est soumis à des règles strictes de sécurité pour pallier à tout éventuel incident. Les nombreuses options et accessoires sont à vérifier au niveau de la compatibilité.

Les caractéristiques du fauteuil roulant manuel

Destiné à un usage temporaire ou permanent, le fauteuil roulant manuel se décline en trois sortes. Il est soit à châssis rigide, pliant à potences fixes ou pliant à potences amovibles. Son choix découle du degré d’autonomie de la personne handicapée, et de son usage. Sur le marché, on peut disposer du modèle standard et le dossier inclinable, du modèle de confort incluant appuie-tête, repose-pieds, entre autres, du modèle de transit géré par l’entourage, du modèle dédié aux hémiplégiques, avec double main courante, du modèle verticalisateur qui s’adresse à ceux contraints à une position verticale, du modèle sport pour les sportifs. Pour respecter l’aspect sécuritaire, il faut veiller à la cohésion entre le handicap et l’âge de la personne handicapée, pour éviter tout inconfort et difficulté de maniement.